Château Haut Bages Libéral

L’hiver fut pluvieux puis devint sec. Les conditions météorologiques ont été bien plus favorables à partir d’avril. Car la montée des températures, associées à la disponibilité hydrique des sols, ont contribué à l’homogénéité du débourrement. La floraison fut homogène et rapide. A partir de fin juin, l’été devint très chaud. Ces conditions de déficit hydrique et de températures chaudes ont permis à la peau des raisins de s’épaissir, de se concentrer en tanins et aux pépins d’évoluer rapidement. La sècheresse a engendré une progression très lente de la véraison pendant juillet. Par contre, les pluies abondantes du mois d’août, ont permis de la débloquer et elle fut alors très rapide et harmonieuse. Les baies ont pu grossir correctement mais le rendement par pied resta assez faible. On avait alors la certitude que 2015 serait un grand millésime. Les conditions hydriques particulières ont été favorable à la concentration et à la maturation des tanins. Ceux-ci sont très élégants. La qualité des merlots était exceptionnelle et les cabernets ont atteint un niveau de concentration tanique et de maturité des grands millésimes. Les vendanges ont commencé le 17 septembre et se sont terminées le 5 octobre 2015.
Le nez est frais, croquant et exalte des arômes de petites baies noires. Quelques notes d’épices et de tabac apportent au bouquet une certaine élégance. En bouche, l’attaque est pleine et ample. Le vin est précis, avec des tanins fermes et une acidité bien dosée. Le style est à la fois gourmand et classique. La finale est longue et volumineuse.
<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2015
Claire VILLARS LURTON
Thomas BONTEMPS
Eric Boissenot
30 hectares hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans ans
10 000 pieds/ha pieds/ha
800 g/pied g/pied
En cours de certification en Agriculture Biologique et en biodynamie
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24jours
65 % cabernet sauvignon, 35 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, le Pauillac de Haut-Bages Libéral
7 à 30 ans
Télécharger
Revue du Vin de France
16 / 16,5
James Suckling
92 /93
René Gabriel
17
Decanter
90
Wine spectator
89 / 92
Markus del Monego
91
Wine Enthusiast
91 /93
Terre des Vins
16
Vinum
17
Vinous
91,5

Le cycle végétatif a été précoce cette année. La floraison a été rapide et la vigne a pu bénéficier d’un climat chaud à partir de juin. Les risques de maladie ont été élevés ; ce qui a demandé une surveillance plus élevée du vignoble. De fin juin à septembre, la météo a été capricieuse avec des averses fréquentes et des températures plutôt fraiches. Ce qui affecta la maturation des raisins qui a été lente. En effet, la véraison a eu lieu seulement fin août. Seul un automne exceptionnellement beau pouvait sauver le millésime. Et c’est ce qui arriva… La ré- gion a connu l’été indien le plus long de son histoire. Jusqu’à fin octobre, des journées chaudes et sèches se sont succédées. Les vendanges ont eu lieu du 26 septembre au 16 octobre 2015. L’état sanitaire était très sain. Les raisins présentaient une belle concentration tannique, des arômes et un équilibre magnifiques. Ce millésime nous impressionne par son fruit, son croquant ; son équilibre et sa finesse tannique.

Le millésime a de la personnalité et du relief. Le nez est vif et complexe. On y retrouve des arômes de fruits rouges et noires mais aussi de la truffe blanche et du cacao grillé. En bouche, les tanins sont présents et auront besoin de quelques années pour s'assouplir ; mais la maturité de ceux-ci le rend déjà agréable et équilibré. Le style margalais est bien présent avec une sa structure soyeuse, onctueuse ; se mélangeant à une belle fraicheur fruité et minérale.
<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2014
Claire Villars Lurton
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
30 hectares
Graves garonnaises guntziennes sur substrat argilo-carlcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
650 g/pied
En cours de certification en Agriculture Biologique et en biodynamie
Manuelles
Traditionnelle en cuves béton et inox, dont les volumes sont proportionnels au parcellaire.
18 à 24 jours
71% cabernet sauvignon, 29 % merlot
En barriques pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages. La Fleur de Haut-Bages Libéral. Le Pauillac de Haut-Bages Libéral
7 à 25 ans
Télécharger
Bettane & Desseauve
17
René Gabriel
17
James Suckling
95
Decanter
17
Vinum
17
Neal Martin, the wine advocate
90
Revue du Vin de France
16

Les conditions climatiques de l’année 2013 ont été difficiles. La forte pluviosité restera ancrée dans nos mémoires.

Toutefois, les mois de juillet et d’août ont été particulièrement beaux et chauds. Ce qui sauva le millésime . Ce millésime est pleins de subtilités, arrachée à la nature par un travail de précision et de rigueur. Ils sont moyennement puissants mais tendres et élégants.

Les cabernet sauvignon constituent le pilier des assemblages. Ils ont été vendangés mûr sans caractère végétal Quant aux merlots, ils sont malheureusement peu présents après une forte coulure comparable à celle de 1984.

En bouche, les arômes de baies fruits noires dominent (cassis, mûrs).

L’attaque est franche et nette. Les tanins sont mûrs. Le millésime a une densité qui fait de lui une année à boire plus tôt qu’un millésime classique.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2013
Claire VILLARS LURTON
Thomas BONTEMPS
Eric Boissenot
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
650 g/pied
Traditionnelle . Viticulture biodynamique
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, le Pauillac de Haut-Bages Libéral
5 à 20 ans
Télécharger
James Suckling
90
Jancis Robinson
16,5
René Gabriel
16

En 2012, après un printemps et un début d’été particulièrement difficile, les conditions météorologiques sont devenues très favorables à partir de mi-juillet. En effet, l’hiver a été très froid et sec, avec un déficit de pluviométrie important. Le printemps s’est avéré très humide avec une forte pression de mildiou. La prophylaxie et l’équilibre des vignes ont joué un rôle important dans le contrôle des maladies fongiques. Les pluies se sont arrêtées vers la mi-juillet et pendant plus de 2 mois, ce qui est extrêmement rare.

A partir de cette date, les températures plus favorables ont permis de rattraper les retards mais les températures élevées du mois d’août et surtout le manque d’eau ont localement ralenti la véraison des jeunes vignes qui n’ont pas un système racinaire suffisamment développé. Finalement, les précipitations de fin septembre ont favorisé l’évolution des pellicules et accéléré la maturation.  Nous avons commencé les vendanges le 1er octobre pour finir le 10 octobre 2012.

La répartition de la vendange sur le pied (petits rendements) et le bon état du vignoble, ajouté à un travail très précis du tri, ont été capital cette année pour optimaliser la qualité de ce millésime difficile. Les merlots montrent rapidement une chaire remarquable que l’on avait oubliée. Quand aux cabernets sauvignon, ils ne nous ont pas déçu, toujours fidèles dans notre terre médocaine. Ils sont doux et riches d’élégance. Ce seront des vins puissants, tendres et digestes. 2012 est un très bon millésime et de nombreuses réussites nous attendent.

Le nez est assez complexe avec des notes de cassis, fumées et une pointe de cèdre. Le fruit se révèle également en bouche avec un complément un peu épicé et montre une admirable rondeur. Le vin est expressif, voluptueux, avec des tanins fins, de la fraicheur, et une belle persistance aromatique. Ce millésime 2012 est un joli classique de Château Haut-Bages Libéral.
<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2012
Claire VILLARS LURTON
Thomas BONTEMPS
Eric Boissenot
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
650 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24jours
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, le Pauillac de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Vinum
17,25
Wine spectator
88/91
Decanter
16,75
Gilbert & Gaillard
91
Gault et Millau
16,5

L’hiver et le printemps ont été secs. Dès le départ, les conditions climatiques laissent présager un millésime précoce. Le déficit hydrique s’est accentué un peu plus jusqu’en juillet et les températures élevées de juin ont fait souffrir la vigne. Au regard de ces conditions anormalement sèches et chaudes, on constate de la coulure sur les merlots après la floraison.

Le millésime 2011 a connu des conditions météorologiques peu ordinaires qui ont finalement bien profité aux cabernets sauvignon. Les raisins présentaient une très belle concentration phénolique et des tanins très élégants. Le défi de ce millésime réside dans un tri très sévère de la vendange. On constate toutefois une baisse du rendement  (-20%) due aux intempéries, ainsi que des baies assez petites avec une pellicule épaisse.

 

Le vin obtenu présente à la fois de la puissance et une très belle élégance. Les tanins sont mûrs et soyeux en bouche. Un très bel équilibre qui nous permet de classer cette année parmi nos millésimes classiques.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2011
Claire VILLARS LURTON
Thomas BONTEMPS
Eric Boissenot
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
650 g/pied
Traditionnelle . Viticulture biodynamique
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire.
18 à 24 jours
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, le Pauillac de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
René Gabriel
18
Gault et Millau
16
Vinum
17

L’hiver 2010 a été froid et sec. Le démarrage de la végétation a été tardif. Un printemps chaud a permis un débourrement rapide et homogène ; ainsi que la floraison des cabernets. Cependant, un épisode pluvieux a entraîné de la coulure sur les merlots. La véraison fut longue et régulière grâce à l’alternance de journées chaudes et de nuits fraîches. Les raisins ont été vendangés sous des conditions climatiques idéales et à leur maturité optimale.

Les niveaux de maturité atteints à l’approche des vendanges témoignent des conditions climatiques exceptionnelles dont a bénéficié le millésime 2010. Celui-ci se hisse clairement au niveau des grands millésimes de référence (2000, 2005 et 2009). Les vins sont très colorés, puissants et avec un excellent équilibre acide/alcool/tanins. La maturité est exceptionnelle, en particulier en ce qui concerne l’accumulation des tanins, des sucres et de la fraîcheur aromatique. C’est un grand millésime avec une excellente aptitude au vieillissement.

 

2010 est un grand millésime qui se distingue par son style très droit et très structuré. C’est une harmonie entre la puissance et la finesse, avec un ton de classicisme et des tanins soyeux.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2010
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Eric Boissenot
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
18 à 21 jours
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 21 jours
72 % cabernet sauvignon, 28 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, le Pauillac de Haut-Bages Libéral
5 à 40 ans
Télécharger
René Gabriel
18
Wine spectator
91/94
James Suckling
92/93
Neal Martin, the wine advocate
90/92
Revue du Vin de France
16/17

Ce millésime est le plus précoce de ces 5 dernières années. La pluviométrie d’avril à septembre a été inférieure aux années précédentes, soit 45 % en moins par rapport à 2007. Il en a résulté un rendement par pied plus faible.

Septembre et Octobre ont été marqués par des nuits fraîches, ce qui a engendré une phase de maturation régulière  et rapide dans des conditions sanitaires optimales. Les différents cépages ont atteint des niveaux élevés de polyphénols et ont conservé une belle fraîcheur.

La récolte des merlots a eu lieu du 21 au 29 septembre et des cabernets sauvignon  du 29 septembre au 9 octobre 2009.

 

Le millésime 2009 a une couleur rouge violine intense. Le nez est déjà ouvert avec beaucoup de fruits noirs et également rouges; mais également des notes florales.

L’attaque est franche. La bouche est puissante et a un bon équilibre entre la fraîcheur, le gras et les tanins. La finale est longue et volumineuse. 2009 a du caractère et un long potentiel de garde. C’est un grand millésime.

 

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2009
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Eric BOISSENOT
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
1200 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral, Le Pauillac de Haut-Bages Libéral
De 5 à 40 ans
Télécharger
Wine spectator
91/94
René Gabriel
19
Neal Martin, the wine advocate
90/92
Bettane & Desseauve
16,5
Revue du Vin de France
16,5 / 17,5
Robert Parker
92
Jacques Dupont
17
Jancis Robinson
16
Weinwisser
19
Gilbert & Gaillard
96
James Suckling
94
Decanter
17

2008 est la septième année consécutive qui a connu un hiver sec. Ce qui a conduit à un arrêt précoce de la croissance et à l’allongement de la phase de maturation.

Les températures négatives de début avril ont provoqué des gelées et un débourrement tardif. Les pluies de début Juin ont contrarié la floraison et ceux de la mi-août ont fini par déprimer les vignerons. Tous ces évènements climatiques annonçaient un millésime avec un faible rendement, mais on se souviendra de cette année comme une année tardive. Une arrière-saison sèche avec des journées chaudes et des nuits fraîches a ainsi sauvé le millésime. Car ces conditions ont favorisé une maturation lente et régulière des raisins. Ils ont alors pu être récoltés à leur maturité optimale avec une excellente concentration tannique.

Les merlots ont été récoltés du 30 Septembre au 6 Octobre et les cabernets sauvignon du 7 au 16 Octobre 2008.

 

Le millésime 2008 se caractérise par ses arômes de fruits rouges et noirs ; mais également de minéralité et de cèdre. On note de la fraîcheur au nez et en bouche. Un bel équilibre  avec des tanins fins. Légèrement poivré et clou de girofle.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2008
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Eric BOISSENOT
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
900 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
68 % cabernet sauvignon, 32 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 20 ans
Télécharger
Jancis Robinson
17
Decanter
16,5
Wine spectator
89
René Gabriel
16
Vinum
16,5
Gault et Millau
16,5

L’hiver a été doux et sec. Le mois d’Avril fut particulièrement chaud, avec des températures élevées et inégalées depuis 60 ans, 2007 laissait donc augurer un potentiel important et une grande précocité. Mais les pluies de fin Mai ont perturbé la floraison des merlots. L’été a alors connu un ensoleillement faible. Par contre Septembre et Octobre ont été exceptionnellement chauds et secs ; l’optimisme regagna alors les cuviers.

L’état sanitaire de la vendange était excellent, ce qui a permis d’atteindre une maturité parfaite pour les merlots. Quant aux cabernets sauvignon, ils ont pleinement profité de cette magnifique arrière saison. Les raisins récoltés avaient atteint leur maturité phénolique optimale et présentaient de beaux tanins et une richesse en sucres. Les cabernets sauvignon ont été récoltés tardivement. Ce qui leur a permis de profiter des conditions météorologiques clémentes de l'arrière-saison.

 

Le millésime 2007 a donné des vins élégants caractérisés par la grande qualité des cabernets sauvignon.

Au nez, il présente des arômes de fruits rouges et noires. Il a une belle structure et de la fraîcheur. Les tanins commencent déjà à s'assouplir.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2007
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
65 % cabernet sauvignon, 35 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 25 ans
Télécharger
René Gabriel
17
Decanter
16,5
Jancis Robinson
15,5
Gault et Millau
16,5

Le bilan climatique de 2006 affiche des températures supérieures à la moyenne, avec des conditions comparables à 2005. L’hiver fut froid et marqué par un déficit hydrique. Comme durant l’hiver 2005, ce déficit persista et la pression des maladies cryptogamiques resta faible. Un printemps sec et chaud a permis de rattraper le léger retard du débourrement par l’arrivée d’une floraison homogène dès fin Mai.

La véraison fut précoce en raison de températures estivales supérieures à la moyenne. Les pluies de début Août ont assuré une bonne homogénéité dans la maturation des raisins. Puis le climat sec qui a suivi, a favorisé les synthèses en sucres et en composés phénoliques. Début Septembre a été sec et chaud ; ce qui contribué à apporter une belle concentration et une maturité avancée des baies. Les merlots récoltés mi-septembre sont gras et aromatiques. Quant aux cabernets sauvignons, ils se caractérisent par une très grande richesse tannique et une belle maturité.

Le millésime 2006 a donné des vins avec une belle structure, ceci en partie grâce à la qualité des cabernets sauvignon. Ces vins rappellent ceux de 2004  par le classicisme de leur équilibre. Aujourd’hui, son nez est très aromatique, fruité et épicé. En bouche, il est plein mais avec des tanins encore présents.

 

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2006
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Jancis Robinson
17
Wine spectator
92/94
René Gabriel
17
Vinum
16,5
Decanter
17
Gilbert & Gaillard
91

L’hiver a été froid, très sec et peu favorable au développement des maladies. En revanche, les faibles précipitations laissaient présager un déficit hydrique en été. Le débourrement et la floraison ont été rapides et homogènes grâce à un temps chaud et sec.

L’été a été particulièrement chaud et il a  plu deux fois moins que les normales de saison. La croissance a été régulière et précoce avec un vignoble particulièrement sain. Ces excellentes conditions de maturation ont favorisé une grande concentration en sucres et en composés phénoliques. En dépit d’un déficit hydrique précoce, la vigne a su extraire du sol et du sous-sol de graves, l’eau nécessaire à son développement.

La robe est  rouge  sombre. Le nez présente des arômes délicats de fruits rouges et noirs avec des notes minérales et mentholées.

En bouche, le vin est puissant, structuré et élégant. Une belle fraîcheur. La finale est longue et pure et révèle un millésime avec un  bel équilibre.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2005
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
30 ans
10000 pieds/ha
1000 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
71 % cabernet sauvignon, 29 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 40 ans
Télécharger
Wine spectator
93
Decanter
17
René Gabriel
18
Vinum
16,5
Bettane & Desseauve
16
Jancis Robinson
16
Wine Enthusiast
93

L’hiver et le printemps ont été secs. Les précipitations enregistrées ont été inférieures à la moyenne des 30 dernières années et le faible niveau de la nappe phréatique a engendré une sécheresse, mais sans stress hydrique.

Les conditions météorologiques idéales du mois de Juin ont encouragé la floraison ; ce qui a donné un rendement élevé.

La maturation des raisins a été homogène. De la fin Août à Septembre, l’alternance de nuits fraîches et des journées ensoleillées a permis une maturation lente et régulière et les raisins ont été récoltés à une parfaite maturité.

Ce millésime présente toutes les caractéristiques d’un millésime classique.

 

 

La robe est sombre et intense. Le vin est entre deux périodes de sa vie car il a toujours des arômes de fruits mais la complexité commence à se révéler. Le nez présente des arômes de fruits rouges et noirs avec de la cerise et baies noires mais aussi de la truffe blanche et des épices.  En bouche, le vin est puissant, a une belle structure et du volume. Un bel équilibre et de l’élégance.

 

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2004
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
1000 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
70 % cabernet sauvignon, 30 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Robert Parker
90
Decanter
16,9
Jancis Robinson
17 +
Vinum
16,5
Wine Enthusiast
90
Gault et Millau
16

Du  « jamais  vu » sont les mots qui décrivent les conditions climatique du millésime 2003. Les heures d’ensoleillement et les températures ont dépassé tous les records. Malgré ces conditions météorologiques extrêmes, les raisins ont été ramassés à leur maturité phénolique optimale. Ceci grâce à une surveillance attentive et journalière, à un parfait état sanitaire du vignoble et surtout à la bonne maturité des tanins de pellicule.

La précocité a été exceptionnelle car les vendanges ont eu lieu quasiment trois semaines plus tôt que les années précédentes pour les merlots. Quant aux cabernets sauvignon, il ont suivi une maturation lente et ont été récoltés au fur et à mesure de l’atteinte de la maturité de chaque parcelle jusqu’à fin Septembre.

 

Le nez est ouvert avec de l’élégance et de la complexité. On devine de la truffe blanche et des notes de cerises noires et de mûres. La bouche est équilibrée avec une belle fraîcheur. Les tanins sont fondus.

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2003
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
600 g/pied
18 à 24 jours
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
75 % cabernet sauvignon, 25 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Wine spectator
89/91
Jancis Robinson
17,5
Jacques Dupont
16,5
James Suckling
94
Decanter
16

La climatologie de ce millésime était chaotique avec une alternance de périodes plus ou moins bénéfiques à la croissance de la vigne… mais le miracle a eu lieu.

L’hiver a été froid, le printemps et l’été ont connu des températures élevées. D’autre part, le déficit hydrique était important. Les conditions climatiques de juin ont entraîné de la coulure et du millerandage surtout sur les merlots. Vers la fin de l’été, un temps sec s’installa alors avec des journées chaudes et ensoleillées. Le début des vendanges a été menacé par de violents orages, ce qui a obligé le ramassage rapide des merlots. La fin des vendanges a connu une météo plus clémente et les cabernets sauvignon ont alors pu être ramassés au fur et à mesure de leur maturité.

Ce millésime présente beaucoup d’élégance avec une belle structure apportée par la qualité des cabernets sauvignon.

 

Un vin au profil aromatique fin et élégant. Il mêle des notes discrètes de fèves de cacao, de fruits noirs et une touche florale. Belle persistance en bouche.  Les tanins sont encore présents mais le vin présente une belle structure à la fois pure et droite .

<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2002
Claire VILLARS LURTON
Stefano RUINI
Michel COUASNON
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
18 à 24 jours
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Wine spectator
91
Revue du Vin de France
16
Decanter
15,5
Jancis Robinson
16
René Gabriel
17
Vinum
16,5
En 2001, les caprices du temps auront eu quelques conséquences sur la vigne. L’hiver a été pluvieux et on a assisté au retour du froid dès septembre. Ceci a provoqué une concentration de l’acidité et de sucre, les baies ont alors atteint des degrés alcooliques record. Les cabernets sauvignon avaient un grand potentiel mais une extractibilité faible. Les conditions météorologiques n’étaient pas bonnes trois jours avant la date présumée des vendanges mais finalement celles-ci se sont déroulées sous une météo ensoleillée. On pouvait constater que les merlots étaient très aromatiques et présentaient un degré alcoolique élevé. Quant aux cabernets sauvignon, leur richesse tannique était exceptionnelle. Le taux d’acide malique était important malgré une très bonne maturité. Les vins de presse sur ces 2 cépages étaient de très grande qualité ; ce qui n’avait pas été le cas depuis de nombreuses années.
Ce millésime se caractérise par une très bonne maturité et une belle structure tannique. Le vin présente de la rondeur et les tanins se sont bien assouplis. C’est un bon classique Bordeaux.
<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2001
Claire Villars Lurton
Stefano Ruini
Michel Couasnon
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire
23 à 30 jours
68 % cabernet sauvignon, 32 % merlot
En barrique pendant 18 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 30 ans
Télécharger
Revue du Vin de France
16
Wine spectator
91
Jancis Robinson
15,5
Vinum
17
Decanter
17
Le millésime 2000 restera dans les mémoires des vignerons comme le souvenir de vendanges étalées avec des raisins très sains et une concentration en composés phénoliques exceptionnelle. Les pluies de printemps ont assuré des réserves hydriques importantes. Un été chaud a permis un ralentissement de la végétation et une accumulation favorable des sucres et des composés phénoliques. Les vendanges 2000 ont marqué par leur richesse en sucres, en composés phénoliques et une extractibilité élevée. La récolte des merlots et de la majeure partie des cabernets sauvignon s’est effectuée dans de bonnes conditions. 2000 est une réussite qui a pour caractéristiques une robe très colorée et une structure à la fois tannique et grasse. Il est parfaitement équilibré, sans dureté excessive et d’une bonne fraîcheur fruitée qui participe à son agrément. C’est l’un des grands millésimes de cette fin de siècle.
La robe est brillante et limpide. Un nez complexe avec des notes de cuir, tabac, poivre et une pointe de réglisse. En bouche, les tanins commencent à s’assouplir et sont très élégants. Une bonne persistance aromatique et de la rondeur. Le vin présente du volume, de la puissance et une grande finesse.
<div>Château Haut Bages Libéral</div> - 2000
Claire Villars Lurton
Stefano Ruini
Michel Couasnon
30 hectares
Graves garonnaises gunziennes sur substrat argilo-calcaire
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
35 ans
10000 pieds/ha
800 g/pied
Traditionnelle . Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve béton et inox dont les volumes sont proportionnels au parcellaire.
18 à 26 jours
65 % cabernet sauvignon, 35 % merlot
En barrique pendant 16 mois. Neuves à 40 %
La Chapelle de Bages, la Fleur de Haut-Bages Libéral
5 à 40 ans
Télécharger
René Gabriel
18
Wine spectator
92
Jancis Robinson
16
Robert Parker
90
Wine Enthusiast
90
Revue du Vin de France
16
Vinum
16,5
Bettane & Desseauve
15,5

Presse

+

Le Pauillac de Haut-Bages Libéral / La Chapelle de Bages / La Fleur de Haut-Bages Libéral

L’hiver a connu un épisode pluvieux jusqu’à mi-mars puis il est devenu sec. Les conditions météorologiques ont été bien plus favorables à partir du mois d’avril. En effet, la montée des températures, associées à la disponibilité hydrique des sols, ont contribué à l’homogénéité du débourrement. La floraison a eu lieu la première quinzaine de juin et elle fut homogène et rapide.

A partir de fin juin, l’été devint alors très chaud voir caniculaire et il n’a pratiquement pas plu tout le mois de juillet. Ces conditions de déficit hydrique et de températures chaudes ont permis à la peau des raisins de s’épaissir, de se concentrer en tanins et aux pépins d’évoluer rapidement. La sècheresse a engendré une progression très lente de la véraison pendant tout juillet. Par contre, les pluies abondantes du mois d’août, ont permis de la débloquer et elle fut alors très rapide et harmonieuse. Les baies ont pu grossir correctement mais le rendement par pied resta assez faible à cause de la sécheresse avant véraison.  On avait alors la certitude que 2015 serait un grand millésime. Les conditions hydriques particulières ont été favorable à la concentration et à la maturation des tanins. Ceux-ci sont très élégants. La qualité des merlots était exceptionnelle et les cabernets ont atteint un niveau de concentration tanique et de maturité des grands millésimes.

Les vendanges ont commencé le 17 septembre et se sont terminées le 5 octobre 2015.

 

Le nez exalte des arômes de petites baies noires. La bouche est ample et ronde ; offrant un style croquant et charmeur. Les tanins sont charnus et s'assouplissent doucement. Son équilibre et sa fraîcheur en font un vin très agréable à boire dans sa jeuneusse. 

Pauillac
Claire Villars Lurton
Eric Boissenot
Graves guntziennes sur substrat argilo-calcaire
15 ans
En cours de conversion en agriculture biologique et biodynamique
Manuelles

Traditionnelle en cuve inox  et béton thermo-régulées

 

80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
12 mois en barriques
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Le cycle végétatif a été précoce cette année. La floraison a été rapide et la vigne a pu bénéficier d’un climat chaud à partir de juin.

Les risques de maladie ont été élevés ; ce qui a demandé une surveillance plus élevée du vignoble. De fin juin à septembre, la météo a été capricieuse avec des averses fréquentes et des températures plutôt fraiches. Ce qui rendit la maturation plus longue. Seul un automne exceptionnellement beau pouvait sauver le millésime. Et c’est ce qui arriva… La région a connu l’été indien le plus long de son histoire. Jusqu’à fin octobre, des journées chaudes et sèches se sont succédées.  Les vendanges ont eu lieu du 26 septembre au 16 octobre 2014.

L’état sanitaire était très sain. Les raisins présentaient une belle concentration tannique, des arômes et un équilibre magnifiques.  Ce millésime nous impressionne par son fruit, son croquant ; son équilibre et sa finesse tannique.

 

 

Le millésime a donné un vin très agréable à boire avec un fruit croquant et de la fraîcheur. Le nez exalte des arômes de fruits rouges et de la minéralité. Les tanins sont enveloppés et fins révélant un vin fruité en bouche. Les tanins commencent déjà à se fondre. De l’élégance et du plaisir.

Pauillac
Claire Villars Lurton
Eric Boissenot
Graves guntziennes sur substrat argilo-calcaire
15 ans
Traditionnelle. Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve inox et béton thermo-régulées
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
12 mois en barriques
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Les conditions climatiques de l’année 2013 ont été difficiles. La forte pluviosité restera ancrée dans nos mémoires. Toutefois, les mois de juillet et d’août ont été particulièrement beaux et chauds. Ce qui sauva le millésime .

Ce millésime est pleins de subtilités, arrachée à la nature par un travail de précision et de rigueur. Ils sont moyennement puissants mais tendres et élégants.

Les cabernet sauvignon constituent le pilier des assemblages. Ils ont été vendangés mûr sans caractère végétal. Quant aux merlots, ils sont malheureusement peu présents après une forte coulure comparable à celle de 1984.

 

Au nez, le vin révèle des arômes de fruits frais noirs et rouges . Quelques notes de cèdre et de réglisse. L’attaque est franche et fraîche. La structure est souple et délicate. Le vin est prêt à boire et présente un caractère souple, facile et fruité.
Pauillac
Claire Villars Lurton
Eric Boissenot
Graves guntziennes sur substrat argilo-calcaire
15 ans
Traditionnelle. Viticulture raisonnée
Manuelles

Traditionnelle en cuve inox et béton thermo-régulées.

80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
12 mois en barriques
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Le début de l’année 2012 a été particulièrement difficile en terme de conditions météorologiques avec un hiver très sec et froid. Le printemps s’est avéré très humide avec une forte pression de mildiou. La prophylaxie et l’équilibre des vignes ont joué un rôle important dans le contrôle des maladies fongiques. Les conditions sont devenues favorables à partir de mi-juillet et pendant plus de 2 mois, ce qui est extrêmement rare. 

A partir de cette date, des températures plus clémentes ont permis de rattraper les retards. Bien que la chaleur du mois d’août et le manque d’eau ont localement ralenti la véraison des jeunes vignes. Finalement, les précipitations de fin septembre ont favorisé l’évolution des pellicules et accéléré la maturation. 

La répartition de la vendange sur le pied (petits rendements) et le bon état du vignoble, ajouté à un travail très précis du tri, ont été capital cette année pour optimaliser la qualité de ce millésime. Le millésime 2012 est puissant, tendre et digeste. 

 

Au nez, le vin présente des arômes de fruits noirs mûrs surtout de cassis. Quelques notes de cèdre, de réglisse et fumés. En bouche, on apprécie sa rondeur, des tanins enveloppés et gras. C’est un vin équilibré, fruité et facile.
Pauillac
Claire Villars Lurton
Eric Boissenot
Graves guntziennes sur substrat argilo-calcaire
15 ans
Traditionnelle. Viticulture raisonnée
Manuelles
Traditionnelle en cuve inox et béton thermo-régulées
80 % cabernet sauvignon, 20 % merlot
12 mois en barriques
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Le Pauillac de Haut Bages Liberal La Chapelle de Haut Bages Liberal La Fleur de Haut Bages Liberal

Le Haut Médoc de Haut Bages Libéral

L’hiver a connu un épisode pluvieux ; puis sec. Les conditions favorables à partir du mois d’avril, associées à la disponibilité hydrique des sols, ont contribué à l’homogénéité du débour-rement. La floraison a eu lieu la première quinzaine de juin et elle fut homogène et rapide. A partir de fin juin, l’été devint presque caniculaire. Ces condi-tions de déficit hydrique et de températures chaudes ont per-mis à la peau des raisins de s’épaissir, de se concentrer en tanins et aux pépins d’évoluer rapidement. La sècheresse a engendré une progression très lente de la véraison pendant tout juillet. Par contre, les pluies abondantes du mois d’août, ont permis de la débloquer. Les conditions hydriques particulières ont été favorable à la concentration et à la maturation des tanins. Ceux-ci sont très élégants. La qualité des merlots était exceptionnelle et les cabernets ont atteint un niveau de concentration tanique et de maturité des grands millésimes.
Le nez offre des expressions de fruits noirs mûrs; ainsi qu’une fraîcheur légèrement acidulée. En bouche, l’attaque est franche et subtile. La struc-ture est plutôt souple avec des tanins encore pré-sents. Le vin est ample et offre un beau volume en final. Le millésime est équilibré avec une trame tanique tout en finesse qui le rend agréable à boire même dans sa jeunesse.
<div>Le Haut Médoc de Haut Bages Libéral</div> - 2015
Claire VILLARS LURTON
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
9 hectares
Argilo-calcaire
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
20 ans
6 500 pieds/ha
800 g/pied
Vignoble en cours de certification Agriculture Biologique et en biodynamie
Machine avec tri embarqué et finition sur table de tri
Traditionnelle en cuve inox thermo-régulées
18 à 24 jours
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
12 mois en barriques
1 à 7 ans
Télécharger

Le cycle végétatif a été précoce cette année. La floraison a été rapide et la vigne a pu bénéficier d’un climat chaud à partir de juin.

Les risques de maladie ont été élevés ; ce qui a demandé une surveillance plus élevée du vignoble. De fin juin à septembre, la météo a été capricieuse avec des averses fréquentes et des températures plutôt fraiches. Ce qui rendit la maturation plus longue. Seul un automne exceptionnellement beau pouvait sauver le millésime. Et c’est ce qui arriva… La région a connu l’été indien le plus long de son histoire. Jusqu’à fin octobre, des journées chaudes et sèches se sont succédées.  Les vendanges ont eu lieu du 26 septembre au 16 octobre 2014.

L’état sanitaire était très sain. Les raisins présentaient une belle concentration tannique, des arômes et un équilibre magnifiques.  Ce millésime nous impressionne par son fruit, son croquant ; son équilibre et sa finesse tannique.

 

Le millésime a donné un vin très agréable à boire avec un  fruit croquant et de la fraîcheur.

Le nez exalte des arômes de fruits rouges et de la minéralité.

 

Les tanins sont enveloppés et fins révélant un vin fruité en bouche. Les tanins commencent déjà à se fondre.

De l’élégance et du plaisir.

 

<div>Le Haut Médoc de Haut Bages Libéral</div> - 2014
Claire VILLARS LURTON
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
9 hectares hectares
Argilo-calcaire
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
20 ans ans
6 500 pieds/ha pieds/ha
800 g/pied g/pied
Vignoble en cours de certification Agriculture Biologique et en biodynamie
Machine avec tri embarqué et finition sur table de tri

Traditionnelle en cuve inox  thermo-régulées

 

18 à 24 jours
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
12 mois en barriques
1 à 7 ans
Télécharger

Les conditions climatiques de l’année 2013 ont été difficiles. La forte pluviosité restera ancrée dans nos mémoires.

Toutefois, les mois de juillet et d’août ont été particulièrement beaux et chauds. Ce qui sauva le millésime .

Ce millésime est pleins de subtilités, arrachée à la nature par un travail de précision et de rigueur. Ils sont moyennement puissants mais tendres et élégants.

Les cabernet sauvignon constituent le pilier des assemblages. Ils ont été vendangés mûr sans caractère végétal

Quant aux merlots, ils sont malheureusement peu présents après une forte coulure comparable à celle de 1984.

 

Des arômes de fruits frais et une point de bois de cèdre. L’attaque est  franche et fraîche.  La structure  est souple et délicate.

Le vin est  prêt à boire et présente un caractère facile et fruité.

 

<div>Le Haut Médoc de Haut Bages Libéral</div> - 2013
Claire VILLARS LURTON
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
9 hectares hectares
Argilo-calcaire
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
20 ans ans
6 500 pieds/ha pieds/ha
600 g/pied g/pied
Traditionnelle. Viticulture raisonnée
Machine avec tri embarqué et finition sur table de tri

Traditionnelle en cuve inox  thermo-régulées

 

18 à 21 jours
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
12 mois en barriques
1 à 6 ans
Télécharger

Le début de l’année 2012 a été particulièrement difficile en terme de conditions météorologiques avec un hiver très sec et froid. Le printemps s’est avéré très humide avec une forte pression de mildiou. La prophylaxie et l’équilibre des vignes ont joué un rôle important dans le contrôle des maladies fongiques. Les conditions sont devenues favorables à partir de mi-juillet et pendant plus de 2 mois, ce qui est extrêmement rare.

 

A partir de cette date, des températures plus clémentes ont permis de rattraper les retards. Bien que la chaleur du mois d’août et le manque d’eau ont localement ralenti la véraison des jeunes vignes. Finalement, les précipitations de fin septembre ont favorisé l’évolution des pellicules et accéléré la maturation. 

 

La répartition de la vendange sur le pied (petits rendements) et le bon état du vignoble, ajouté à un travail très précis du tri, ont été capital cette année pour optimaliser la qualité de ce millésime. Le millésime 2012 est puissant, tendre et digeste. 

 

De arômes de fruits rouges et noirs ; ainsi qu’une belle fraîcheur. Le vin est tendre, rond et très agréable à boire.

L’équilibre est atteint et donne une finale nette et fruitée. Les tanins mûrs rendent le vin très souple.

 

<div>Le Haut Médoc de Haut Bages Libéral</div> - 2012
Claire VILLARS LURTON
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
9 hectares hectares
Argilo-calcaire
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
20 ans ans
6 500 pieds/ha pieds/ha
800 g/pied g/pied
Traditionnelle. Viticulture raisonnée
Machine avec tri embarqué et finition sur table de tri

Traditionnelle en cuve inox  thermo-régulées

 

18 à 24 jours
60 % cabernet sauvignon, 40 % merlot
12 mois en barriques
1 à 7 ans
Télécharger

Presse

+

Le Rosé de Vertheuil

Après un début de saison compliqué, avec un hiver très humide et doux à la fois. les conditions estivales chaudes et sèches et l'arrière saison fraiche ont permis de pousser les fruits vers des maturations optimales et produire ainsi des vins équilibrés et riches en couleur. Les vendanges de la propriété ont commencé le 27 sep-tembre et se sont terminées le 19 octobre 2016.

Le nez est d’une grande finesse. C’est un très joli bouquet de fleurs et de fruits frais. On y trouve des notes de rose, de groseille et poivre. En bouche, le vin est rond et gras. La fraîcheur est bien intégrée et rend le vin très agréable à boire. La final est douce et longue. Le Rosé accompagnera merveilleusement la viande blanche, la charcuterie et vos salades. Vous pouvez également l’apprécier à l’apéritif.
<div>Le Rosé de Vertheuil</div> - 2016
Claire VILLARS LURTON
Thomas Bontemps
Eric Boissenot
0,5 hectares
argilo-calcaire
35 ans ans
6500 à 10 000 pieds/ha
1 kg g/pied
En cours de certification Agriculture Biologique et en biodyna
Manuelles
Pressurage, débourbage et fermentation en cuve inox
100 % merlot
1 an
Télécharger

Presse

+
Cette liste n’est pas exhaustive, nous travaillons également avec d’autres négociants et distributeurs
Cette liste n’est pas exhaustive, nous travaillons également avec d’autres négociants et distributeurs